Baume, une nouvelle marque chez Richemont.

Baume, une nouvelle marque horlogère fait son apparition chez Richemont.

Puisant son expérience et ses connaissances dans l’histoire du groupe horloger Richemont, Baume voit le jour dans un esprit de marketing contemporain avec l’ambition de créer des modèles respectueux de l’environnement, à partir de matériaux durables, recyclés et revalorisés.

 

Pour ses débuts, Baume propose deux collections : la Série Iconic et la Série Custom Timepiece.

Privilégiant un design minimaliste et illustrant les principes du recyclage et de la revalorisation, la série Iconic de Baume est la collection phare de la marque. La montre à mouvement automatique est réalisée en aluminium et dotée d’un bracelet 100 % PET recyclé. Proposant une nouvelle édition à chaque saison, elle sera déclinée dans différents styles, matériaux et coloris. La Série Custom Timepiece est quant à elle entièrement personnalisable à partir d’un configurateur en ligne qui propose plus de 2 000 variantes. Les clients peuvent ainsi choisir entre plusieurs boîtiers de 35 mm ou 41 mm, divers composants et mouvements pour créer des milliers de modèles uniques. Cette collection propose donc des montres exclusives mais fidèles à l’esthétique de Baume avec une approche moderne qui allie créativité, fonctionnalité et bien entendu le traditionnel respect de l’environnement.  « Ce processus de « co création » incite le consommateur à se « questionner » sur ses choix au quotidien et à s’engager personnellement pour un meilleur environnement. » Un discours marketing particulièrement cadré qui s’éloigne du discours habituel basé sur le luxe et le rêve. En fait, ce nouveau produit est basé sur un principe où les coûts de production sont réduits à l’extrême.

La directrice de la marque explique que cette production à la demande, réduit le gaspillage et la création d’un stock obsolète. » On est dans l’esprit de la leanproduction de Toyota. Elle ajoute également précisant : « Nous n’utilisons aucun matériau précieux ni d’origine animale et les composants non utilisés sont recyclés ou revalorisés. Nos bracelets interchangeables sont fabriqués en textiles naturels, revalorisés ou recyclés, comme le liège, le coton, le lin, l’alcantara et le PET recyclé. L’emballage est réduit au strict minimum : il n’y a pas d’emballage secondaire et seuls du papier et du carton certifiés FSC sont utilisés. » Une série en édition limitée suivra courant 2018. Ces montres seront produites en collaboration avec nos partenaires internationaux et ouvriront la voie à un nouveau processus de design, témoin de l’engagement de Baume aux côtés de ceux qui cherchent à améliorer le futur. Produite en Hollande et équipée de mouvements à quartz Ronda et Miyota la collection Custom Time Piece ne peut se prévaloir d’être une montre suisse.

Les montres BAUME seront disponibles sur le site www.baumewatches.com à partir de 490 €.

 

 

 

 

Publicités

Saint Chinian Col de l’Orb

Saint-Chinian, Cave de Roquebrun.

Col de l’Orb.

Créée en 1967, la cave de Roquebrun est située dans le parc régional du

haut Languedoc à environ 30 km au nord de Beziers. Son terroir riche bénéficie d’un climat tempéré tout au long de l’année grâce à une exposition plein sud généreuse en soleil. Elle possède 650 ha de vignobles en gestion. Regroupant quarante viticulteurs de Roquebrun et des communes limitrophes, elle s’attache depuis sa création à proposer un véritable partenariat entre producteurs et acheteurs afin de garantir la qualité de ses vins et de son environnement. C’est pourquoi, forte de ses cépages typiques de la région (Syrah, Grenache noir, Mourvèdre, Roussanne, Viognier et Grenache blanc), la cave de Roquebrun travaille en fonction d’un cahier des charges rigoureux, respectueux de la terre, de la vigne et des hommes. Un choix qui lui permet de produire, dans cette région du Languedoc, des vins d’une qualité, en Appellation d’Origine Contrôlée

Saint-Chinian et, depuis 2004, des vins en Appellation Saint-Chinian-Roquebrun,

soulignant ainsi sa typicité unique. La coopérative produit des rouges, des blancs ainsi que des rosés. Nous avons pu découvrir les vins du domaine Col de l’Orbe qui produit ces trois vins. Le rouge puissant et minéral, d’un rouge intense conviendra parfaitement à des grillades ou un fromage persillé. Le nez épicé s’accorde parfaitement. Plus ludique, le rosé aux reflets intenses, possède une fraîcheur de bouche et un nez aux arômes de petits fruits qui appellent une plancha de crustacés ou une salade d’été. Quant au blanc à la robe jaune soutenue, minéral et frais en bouche, il s’accordera idéalement avec un plateau de fruits de mer ou une soupe de poissons.

Joël Chassaing-Cuvillier.

 

Junghans Meister Chronoscope Terrassenbau

Un témoin de l’histoire :

Junghans lance l’édition limitée Meister Chronoscope Terrassenbau pour célébrer le centenaire d’un des chefs d’œuvre de l’architecte Philipp Jakob Manz.

Le bâtiment en terrasses de Schramberg est l’un des édifices industriels les plus spectaculaires jamais construits sur un terrain en pente. Au début du 20e siècle, Junghans était une manufacture horlogère particulièrement importante. Face à la forte demande en garde-temps Junghans, l’entreprise avait besoin d’installer plus d’espaces de travail dans l’étroite vallée de Schramberg. C’est sur l’un des versants que le bâtiment en terrasses de neuf niveaux a été érigé en un peu moins de deux ans. Dès 1918, chaque horloger pouvait travailler directement à la lumière du jour. Ce bâtiment a été le coeur de la production des montres Junghans pendant des décennies. A l’époque, l’usine de Schramberg développait de nombreux mouvements, surtout dans les années 1950 et 1960. Les composants étaient fabriqués dans le bâtiment en contrebas, tandis que l’assemblage des mouvements et des montres avait lieu dans le bâtiment en terrasses. Quant au dernier étage, il était réservé à l’assemblage et au réglage des chronomètres. Pour célébré son centenaire, nous rendons hommage à un siècle d’histoire de l’architecture en lançant une édition limitée très particulière : la montre Meister Chronoscope Terrassenbau.

Meister Chronoscope Terrassenbau_027_4729_00_RS.jpg

 

Disponible à seulement 100 exemplaires, la montre Meister Chronoscope Terrassenbau a un boîtier en or rose 18 carats. Le cadran couleur champagne, avec ses trois compteurs totalisateurs argentés mats, est inspiré du décor beige et blanc des escaliers du bâtiment. Une édition limitée en acier avec cadran argenté mat est produite à 1 000 exemplaires. Le design des deux modèles reprend les éléments décoratifs du monument industriel de Schramberg : la minuterie du cadran s’inspire des décors originaux qui ornent les murs du bâtiment en terrasses, tandis que le bracelet en cuir d’alligator reprend le vert foncé du carrelage mural des escaliers. Enfin, le fond du boîtier est gravé d’une représentation du bâtiment en terrasses.

jcc

Wolfberger et son Gewurztraminer

Wolfberger, Gewurztraminer Exubérance n°1.

IMG_2989.JPG

 

L’Alsace s’émancipe. Au-delà des cépages et autres AOP, le marketing viticole devient visuel et s’affiche désormais au travers d’étiquettes aux dessins surprenants et disruptifs. C’est cette démarche que l’on retrouve avec l’Exubérance n°1 de la maison Wolfberger.

C ‘est pour célébrer un Gewurztraminer 2016 que cette vieille maison créée en 1902 vient de créer cette collection de trois flacons aux étiquettes dédiées aux arômes de ses Gewurtztraminer. Des étiquettes qui reproduisent les fleurs ou les fruits que l’on retrouve dans l’expression de ces vins. L’Exubérance n°1 met ainsi en avant l’éclat et l’aspect pimpant, voire bling bling du vin tandis que l’Exubérance n°2 et N°3 soulignent la douceur du cépage et sa minéralité. Ces vins conçus pour plaire possèdent des étiquettes aux décors différents et s’inscrivent dans la lignée des vins et des champagnes qui ont utilisé l’image d’un emballage pour conquérir les clients à l’instar du Mouton-Rothschild, des beaujolais de Duboeuf ou de bouteilles de champagne au décor art nouveau. Se différencier visuellement est en effet primordial mais le vin n’est pas un produit de luxe banal et le travail du vigneron est encore le plus important. C’est dans cet esprit de personnalisation que les étiquettes sont conçues en préservant un espace où il est possible d’inscrire quelque chose de personnel. Au delà des apparences flatteuses, ce gewurztraminer de Wolfberger offre une subtilité aromatique délicate qui se poursuit en bouche par une richesse fruitée ou la rondeur s’exprime totalement. Il sera parfait avec un foie gras d’Alsace ou avec certains fromages persillés ou puissants. Un gewurztraminer qui sera également parfait avec des desserts. 12,95€ Chez les cavistes.

Joël Chassaing-Cuvillier.

 

 

Le Picpoul, le vin du Languedoc

Picpoul de Pinet, le blanc du Languedoc.

A une encablure de l’étang de Thau et de ses huîtres, le Picpoul de Pinet semble avoir été créé pour la consommation des fruits de mer locaux. AOP du Languedoc, le Picpoul de Pinet ne jouit pas en France d’une reconnaissance nationale et 66% de ses ventes se font à l’exportation dont le tiers au Royaume-Uni.

Reconnaissable à sa bouteille spécifique où figure en relief les vagues de la Méditerranée, la croix du Languedoc et la mention Picpoul de Pinet, ce vin blanc du midi est issu du cépage autochtone le Picpoul. Cépage ancien qui a longtemps été utilisé comme fournisseur de matière première dans d’autres productions. Notamment dans l’élaboration de vermouth ou de copie de vins doux, le Picpoul bénéficiait du port de Sète voisin qui a longtemps été ouvert à de nombreux commerces de vin. Après avoir produit des vins liquoreux durant des décennies, il faut attendre le début du vingtième siècle pour que ce vignoble local entame une nouvelle orientation. Il faut néanmoins attendre l’AOC de 1985 pour que le Picpoul de Pinet sorte de sa confidentialité. La conjugaison du tourisme du Cap-d’Agde n’y est pas étrangère tout comme le goût des touristes pour les huîtres de Bouzigues. Une AOC qui sauve un cépage ancien d’une disparition programmée. Aujourd’hui, le Picpoul de Pinet c’est 8 millions de bouteilles par an, vingt-quatre caves particulières et quatre caves coopératives qui sont réparties sur le territoire de six communes. Cela représente 1500 ha autour du bassin de Thau dont 1000 ha engagés dans un processus de développement durable, certains vins étant déjà produits en « bio » ou en culture raisonnée. Acidulé et citronné, le Picpoul offre une vivacité en bouche qui en fait l’accompagnateur parfait des plateaux de fruits de mer, la salinité des huîtres de Bouzigues ou de poissons grillés. Une fraîcheur d’agrumes atypique avec souvent un bel équilibre est la caractéristique de ces blancs du Languedoc.

Joël Chassaing-Cuvillier