Ôdevie, des gins et des rhums français.

L1100635.JPG

 

Gin & Rhum de chez Ôdevie, une percée française.

Des prix élevés créés par le monopole de certains distributeurs, éloignent les amateurs français des whiskies qui autrefois avaient leurs faveurs. Une opportunité pour de nouveaux acteurs de proposer des gins français et des rhums de qualité.

Ôdevie Creative Spirit fait partie de ces petites maisons qui perpétuent la tradition française des spiritueux traditionnels. Créée en 2010, la société se concentre sur une gamme réduite de deux gins et trois rhums. Résolument indépendants, les deux fondateurs, Thibault de la Fournière et son associé Christian Vergier ont acquis dans le passé un savoir faire en matière d’assemblage de rhums. C’est d’ailleurs avec le rhum que commence l’aventure d’Ôdevie Creative Spirit. Après une première expérience avec les rhums Arcane, les deux associés lancent la collection de rhums Island Signature Collection. Une série de rhums premium venus de différents horizons du globe. Deux viennent des Caraïbes et le troisième de l’océan Indien. Avec une unité de flacons et d’étiquetages, cette collection possède désormais une image forte facilement reconnaissable. Venu de la Jamaïque, le Yellow Snake est un rhum de mélasse qui assemble des rhums de plusieurs distilleries de l’île. Sans sucre ajouté, il possède une fraîcheur naturelle et une rondeur qui se prolongent dans une dégustation de vanille et d’agrumes. Légèrement poivré, il peut se déguster seul ou accompagner d’un cigare puissant. Après l’étiquette jaune du Snake, voici l’étiquette rouge de l’Anacaona. Natif de Saint Domingue, l’Anacaona est un assemblage de rhums jeunes. Poivré, épicé, ce rhum offre une minéralité qui conviendra parfaitement à l’élaboration de cocktails. Là encore, on apprécie sa discrétion en sucre. Le choix de ne pas mettre de sucre ajouté laisse s’exprimer toute la délicatesse de l’assemblage. Après l’étiquette rouge de l’Anacaona, voici la bleue du Turquoise bay. Originaire de l’Ile Maurice, ce rhum est un assemblage de pur jus de canne (destiné aux rhums agricoles), de mélasse et de sucre. Plus doux, il accompagnera idéalement des babas ou des crêpes flambées. Un lait de poule, un grog seront aussi parfaits avec ce rhum gourmand. Voici une gamme de trois rhums aux assemblages subtils où le sucre reste discret qui sont vendus entre 34 et 36€.

L1100630.JPG

 

Outre cette jolie série de rhums, Ôdevie Créative Spirit, vient d’inscrire à son catalogue deux gins produits en France. Proposés sous la marque Generous Gin, ce sont deux gins qui bénéficient là encore d’un superbe flaconnage dont on remarque l’élégance. Un flacon opalin agrémenté d’un décor floral vert ou noir selon le gin, le design est à la fois original et très traditionnel. Fabriqués à Cognac ils mettent en avant un style de spiritueux français dans leur expression. Dans sa livrée de dentelle noire très française, l’Original offre une réponse immédiate, c’est un gin classique qui ne sort pas de l’officine d’un pharmacien. Le genièvre, la muscade répondent présents en premier. Un nez d’agrumes frais , une bouche épicée où le genièvre s’impose dans la longueur. Parfait pour un Negroni, il peut également se boire sec avec de l’anguille fumée. Décoré de feuillage vert, l’Organic Gin ne cache pas ses ambitions : être un gin écolo, il arbore d’ailleurs le logo agriculture biologique. Radicalement différent, fleuri, citronné, très féminin, rond, il se destine particulièrement aux cocktails. Très botanique, sa douceur fait oublier ses 44°. Le gin idéal pour un gin tonic ou un Martini. Dès 44€.

Joël Chassaing-Cuvillier.

 

Des vins pour les fêtes.

 

L1100522.JPG

 

Beaux flacons pour Noël

Une belle table de fête c’est un ensemble qui lie le plaisir d’une vaisselle raffinée à une cuisine d’exception. Le contenant et le contenu sont indissociables et la mise en valeur de quelques jolis flacons devra être associée à des verres élégants et classiques.

Des accords qui ne doivent pas être gâchés par l’ascension irrésistible des prix des grandes bouteilles. Il est toujours possible de trouver de belles surprises à des tarifs raisonnables et cela dans les plus belles régions viticoles de France. L’Alsace, la Bourgogne et la vallée du Rhône réservent encore de belles découvertes à ceux qui savent fouiller dans les rayonnages de leurs cavistes. Si d’Alsace, on retient par habitude ses rieslings et ses gewurztraminers, il ne faut pas négliger leur Pinot noir. Témoin ce Pinot noir du Domaine Zinck à Eguisheim. Issu du grand cru Eichberg à Eguisheim, il bénéficie d’une récolte manuelle et a été élevé en barriques de chêne. Structuré et minéral, ce Pinot noir 2017 de chez Zinck s’accordera parfaitement avec une oie ou une pintade. Légèrement tannique, il dégage un parfum de quetsch très suggéré et se révèle un véritable coup de cœur. Il est proposé à 24€.

Pinot noir encore avec un Hautes Côtes de Beaune de chez Jean Féry. Vin élevé en agriculture biologique, exempté de collage, il passe 12 mois en fûts de chêne. Des tanins délicats en bouche, un nez de petits fruits notamment de cassis, il sera parfait avec une belle grillade comme une côte de bœuf ou un plateau de fromages bourguignons. Et à 12€ ce Hauts Côtes de Beaune est parfait. De la partie septentrionale de la Bourgogne, le vignoble d’Irancy est connu pour son cépage César mais dans ce cas, cet Irancy « Paradis » de chez Simonnet-Febvre de 2017 est un 100% Pinot noir. Tannique avec une puissance maitrisée, ce vin laisse deviner la mûre et le cassis. Charcuterie, gibiers ou fromages à pâtes molles, il sera le parfait accompagnateur. Un vin de garde également à offrir. Plus au sud, c’est la vallée du Rhône qui réserve de belles surprises. Hermitage, Crozes-Hermitages, Saint Joseph, des vins qui sont des compagnons parfaits pour des tables de fêtes. Ces trois AOP, issues de la Cave de Tain, bénéficient d’un savoir faire ancien qui est un gage de garantie quant à la qualité de la production de cette cave. Les trois sont bien sûr en Syrah, ce qui assure des vins riches, ronds et épicés. Ils seront parfaits avec des viandes rouges, du gibier et des fromages à pâtes molles. Trois vins de 2015 qui peuvent se conserver encore longtemps. L’Hermitage, pourpre dans le verre possède des tanins puissants et veloutés, des arômes de mûres et de cassis qui s’accorderont idéalement avec un lièvre à la royale ou des viandes en daube. Très proche, le Crozes-Hermitage, offre une robe plus sombre, presque noire. Plus épicé au nez, long en bouche, il aime les grillades et les volailles. Quant au Saint Joseph de la Cave de Tain, il offre une belle élégance aromatique. Sa robe rubis affirme sa vivacité confirmée par un nez de prunes mûres. Pintade, canard et époisses seront parfaits pour l’accompagner.

Nous terminerons cette sélection de Noël avec un blanc. Un joli Sancerre du Domaine des Terres Blanches Le Vallon. Elaboré en 100% Sauvignon, ce Sancerre offre des arômes d’agrumes et une bouche minérale d’une belle longueur. Fruits de mer, poissons s’accorderont parfaitement avec ce Sancerre des Terres Blanches. Un joli blanc disponible à 22€.

Joël Chassaing-Cuvillier

Crémants et vins de fêtes.

Crémants, champagnes et autres vins pétillants.

L1100514.JPG

 

 

Une tradition française bien ancrée veut que pour les fêtes de fin d’année, Noël et jour de l’an, chaque famille française célèbre ces moments en ouvrant une bouteille festive. Souvent ce sont les bulles d’un vin pétillant qui créent la convivialité. Champagne ou crémants, de France ou d’ailleurs, ces vins pétillants méritent d’être découvert.

A l’instar du champagne, les crémants prennent une part importante des rayons des cavistes et de nombreux points de vente. D’autant que les nombreux producteurs de vins pétillants ont su prendre le virage de la qualité avec succès et profitent d’une ascension régulière des prix des champagnes. Nombreuses sont les régions de France à produire des vins effervescents. De l’Alsace aux pays de Loire en passant par la Savoie, Die, Limoux, voire le bordelais, la plupart des régions viticoles se sont laissées séduire par cette production. Désormais ce sont huit régions qui bénéficient d’une AOC. L’appellation crémant répond à des règles précises : les raisins doivent être récoltés manuellement, élaboré à partir de moult, celui-ci ne doit respecter le ratio de 100 litres pour 150 kg de raisin, la teneur en sucre ne doit pas dépasser 50gr au litre et la teneur en soufre ne doit rester dans la limite des 150mg au litre. Parmi ces 8 régions, la Bourgogne  a su s’appuyer sur sa réputation pour créer des produits aux prix contenus sans que cela soit un obstacle à la qualité et nombreuses sont les maisons qui produisent des crémants. Voici une sélection de crémants bourguignons qui s’adapteront parfaitement aux fêtes de Noël.

Installée au nord de la Bourgogne, la maison Simonnet-Febvre a élaboré deux cuvées pour cette fin de saison. L’une est un Blanc de Blanc dosage zéro de 2013 avec un nez d’agrumes et une grande fraîcheur en bouche et l’autre un Brut Cuvée S2014. Associant 70% de chardonnay à 30% de pinot noir, il a un dosage de sucre de 6gr/l. Des bulles fines, un nez délicat d’agrumes, équilibré en bouche, il est parfait pour les apéritifs. De véritable trésor. Disponible dès 13,20€.

Restons en Bourgogne avec les vins de Paul Chollet qui est installé à Savigny les Beaune. Il nous propose un très élégant Blanc de Blancs de 100% Chardonnay. Dosé à 6gr/l, ce crémant laisse échapper des bulles fines et délicates et offre une bouche ronde et fraîche . Apéritifs et fruits de mer seront des prétextes parfaits pour ce vin. Proposé à 9€, c’est une belle opportunité. Bourgogne encore avec  un crémant élaboré par la cave de Charnay-les-Macon.  Récompensé d’une médaille d’or au concours des vins du maconnais à la saint Vincent 2019. Réputée pour ses Mâcon, la cave de Charnay offre avec ce crémant Cuvée Impériale un effervescent de premier ordre. Des bulles denses et fines, cette cuvée 100% Chardonnay dégage un nez d’agrume rafraîchissant . Un vin d’exception élaboré par une cave exigeante et vendu 9,80€. A ne pas manquer.

Nous terminerons ce voyage bourguignon avec le crémant rosé de la maison Charles de Fère. Assemblage  de pinot noir, de gamay et de chardonnay ce crémant rosé apporte une note festive aux repas de fête. Vif en bouche, il sera parfait en apéritif. Dosé à 12g/l  il conviendra à ceux qui apprécient le fruité. A boire très frais. 8,90€.

Autre région réputée pour l’élaboration de crémants, l’Alsace est l’un des grands pôles viticoles français et utilise ses meilleurs raisins pour leur fabrication. Bénéficiant d’un climat continental sec et ensoleillé et d’une géologie idéale, le vignoble alsacien offre une large palette de vins plus réputés les uns que les autres. Il faut savoir que le crémant d’Alsace représente 25% de l’ensemble des AOC viticoles produites en Alsace. Avec la cuvée Prestige de Daniel Ruff, on découvre un vin particulièrement soigné. Assemblage de Chardonnay et de Pinot noir il a été vinifié en foudres de chêne et conservé sur lattes durant 18 mois. Un crémant brut dont le dosage de sucre est à 7gr/l. Une robe dorée, des bulles fines et délicates, une bouche ample, la cuvée Prestige de Daniel Ruff à Heiligenstein se dévoilera totalement avec des soles ou des coquilles Saint Jacques. Vendu 13€, ce crémant a été récompensé d’une médaile d’or au concours national des crémants 2019.

Dernier crémant de notre sélection, le crémant de Limoux ne doit pas être confondu avec la Blanquette de Limoux. En effet cette dernière doit intégrer un minimum de 90% de cépage Mauzac alors que le Château Martinolles Grande Reserve intègre 70% de Chardonnay, 20% de Chenin et 10% de Mauzac. Avec un dosage de 8g/l, il sera parfait à l’apéritif. Une robe limpide, des bulles fines et persistantes, une bouche d’agrumes, ce crémant est vendu 15€. Mais la France n’a pas l’exclusivité des vins effervescents, l’Italie notamment avec le prosecco offre de belles opportunités. Située entre Frioul et Vénétie au nord est de l’Italie, la région du Prosecco couvre 25 000 hectares de vignes. Mis en avant par la mode du spritz, le Prosecco, particulièrement accessible dans ses tarifs, cherche à exister par lui même et mérite d’être connu. Comme les autres vins pétillants, le Prosecco accompagnera parfaitement des plateaux de fruits de mer et des poissons. Avec 100% de Glera comme cépage, le Barone Princelli Brut vendu 7,69€ offre un excellent rapport qualité/prix.

Vin effervescent le plus réputé, le champagne sera la conclusion de ce sujet. Avec plus de 800 producteurs le label champagne défend une réputation mondiale où la qualité est primordiale. L’image reste forte et il reste le roi de la fête de nombreux esprits. Nous terminerons ce tour d’horizon avec un champagne de coopérative, le 30&3 de Prestige des Sacres. Créée en 1961, cette coopérative regroupe 60 vignerons qui travaillent 115 hectares de vignes où le souci premier est la qualité. Parmi les onze cuvées proposées le 30&3 est un assemblage de 30% de pinot meunier et de 70% de Chardonnay. Des bulles fines, une robe légère, ce vin s’adaptera parfaitement à un repas. Foie gras, chasse légère, volaille et dessert, il sera à l’aise en toute circonstance. Dosé à 3gr/l, ce champagne extra brut offre une bouche fraîche et minérale qui constitue sa vocation à accompagner la totalité d’un repas. Il est disponible au prix de 40€.

Si la tradition champenoise reste bien ancrée dans les esprits, l’arrivée en force des nouveaux effervescents permet de découvrir les capacités des viticulteurs français à produire des vins de qualité à des prix tout à fait abordables. Et de bâtir une image forte capable de résister aux bulles étrangères.

Joël Chassaing-Cuvillier.

 

 

 

Gourmandises de Noël

Gourmandises de Noël

 

IMG_7120.JPG

 

 

Noël, une fête où l’on se fait plaisir pour oublier la grisaille quotidienne. Des gourmandises, du salé, du sucré, c’est selon les goûts de chacun et les envies du moment. C ‘est aussi le moment de découvrir des propositions gustatives inattendues totalement en rupture avec les traditions culinaires classiques.

Nous débuterons néanmoins ce tour d’horizon gourmand par un point fixe des fêtes de Noël : le chocolat. Chaque année, la Maison du Chocolat présente une collection dédiée à cet événement. Nous commencerons par la bûche sans qui il n’y a pas de Noël. Présentée sous la forme d’étoiles de neige, c’est une mousse au chocolat de Madagascar qui intègre des poires pochées, un confit de cassis et des palets de ganache, le tout dans une roulade au chocolat. Pour décorer la table, une série de flocons apporteront une image festive à la soirée de Noël. Il s’agit d’un disque en chocolat ouvragé d’un entrelacs de 11 flocons de chocolats sur fond de mendiants caramélisés. Restons dans le sucré avec les confitures de La Cour d’Orgères et du Caffé de Flore. Epicerie fine située à Ajaccio, Caffé de Flore outre de très belles charcuteries et une collection autour de la truffe, propose des confitures de clémentines et d’arbousier qui méritent d’être découvertes. Tout aussi gourmandes, les confitures bretonnes de La Cour d‘Orgères mettent en avant les recettes deux sœurs qui utilisent des fruits soigneusement sélectionnés. Confitures de châtaignes, de poires ou d’ananas, le catalogue est riche et satisfera les plus exigeants.

 

IMG_7119(1).JPG

Une exigence de qualité que l’on retrouve dans les huiles d’olive Château Nasica. Issues des meilleures oliveraies de Corse, les huiles U Cenaclu et Château Nasica bénéficient de l’appellation AOP qui offre la garantie originelle d’un produit. Fruitée, parfumée longue en bouche et sans amertume, la Château Nasica riche en antioxydant mettra en exergue les plats de cèpes hivernaux. Quant à la U Cenaclu, véritable gourmandise, il s’agit d’une huile non filtrée produite à partir d’une seule variété d’olives vertes qui lui apporte sa teinte foncée et son goût puissant.

JCCL1100360.JPG

Le Golden Promise reçoit le Compass Box

 

Résidence Compass Box.jpg

 

Golden Promise accueille le Compass Box.

 

Connu de tous les amateurs de whiskies rares, le Golden Promise situé rue Tiquetonne Paris offre des espaces réservés à différents types de dégustations avec au rez de chaussée un bar dédié aux cocktails. C’est là que l’assembleur Compass Box va poser ses valises quelques semaines.

Alchimiste ou sorcier des blend venus d’Ecosse, Compass Box a établi sa réputation en produisant des assemblages reconnus par les plus grands amateurs. Blended malt, blended grain, blended whisky, autant de cas qui demandent la délicatesse d’un compositeur. Un artiste nommé John Glaser qui depuis 2000 redonne ses lettres de noblesse à la catégorie des blend avec une approche totalement artisanale. Pour John Glaser, ses seuls instruments de mesure sont le nez et le palais, c’est avec eux qu’il compose ses gammes. Il n’hésite pas à prendre des whiskies déjà élaborés qu’il achète à de grandes maisons renommées pour créer un nouveau whisky personnel radicalement différent. Il a ainsi crée un véritable catalogue de près de quarante whiskies différents. Distribué en France par la Maison du Whisky, un lien s’est noué entre le concepteur et le distributeur avec à la clé une nouvelle collaboration et la résidence éphémère de Compass Box au Golden Promise. Une résidence accompagnée bien sûr d’un blend spécialement élaboré à cette occasion avec les conseils de François Piriou, le chef d’orchestre du Golden Promise. Disponible uniquement en Dame Jeanne de cinq litres, le Promise Blend a été élaboré pour être dégusté sec mais également pour être intégré dans des cocktails spécialement créés à l’occasion de cette résidence. Pour cette recette, John Glaser a sélectionné trois grands whisky : Caol Ila, Talisker et Clynelish. Frais et élégant, ce blend conserve une grande personnalité avec une bouche de cuir fumé et une présence discrète de la tourbe. Gras en bouche et pas trop alcoolisé, il n’est pas effacé dans un cocktail. A découvrir au bar du Golden Promise jusqu’ à la fin décembre.

Joël Chassaing-Cuvillier.

 

latrilogie.JPG

Champagne Duboisn l’écologie d’abord

 

 

IMG_7249.JPG

 

Champagne Dubois.

Esprit Nature, un champagne en phase avec la nature.

Le phénomène devient universel et il est désormais impossible de mettre un produit sur le marché sans devoir mettre en avant ses valeurs écologiques et environnementales. De l’industrie automobile à l’agriculture les méthodes de production doivent être respectueuses de la planète entière.

Il est vrai qu’au travers de l’agriculture, la viticulture avait besoin de réviser ses méthodes de travail. Sans pour autant adopter des méthodes aussi radicale que celles préconisées par la biodynamie et le label Demeter, la mise à jour de certaines méthodes de production s’impose. C’est ce qu’a compris la maison des Champagne Dubois qui adopte de nouvelles méthodes de travail lui permettant d’afficher les labels HVE-HQE et viticulture durable depuis 2016. Pour cela la maison Dubois maîtrise le recours aux produits de traitements, utilise un cheval pour le travail des sols et privilégie le désherbage mécanique et a supprimé totalement les désherbants chimiques de son exploitation. Des choix qui, bien sûr, ne sont pas faits au détriment de la qualité de production.

Aujourd’hui, la maison des Champagnes Dubois travaille sur les cinquante hectares du domaine maison et utilisent également les raisins des cent hectares de vignerons fournisseurs qui sont répartis dans toute la Champagne. La cuverie offre une capacité totale de 19 000 hectolitres et ce ne sont pas moins de 1 500 000 bouteilles qui sont produites chaque année. Ces capacités associées au choix de production ont bien sûr incité Nicolas Dubois à développer des produits éco responsable. Les vins d’Esprit Nature ont ainsi été créés afin de valoriser l’idée du juste retour à la nature, chère à Nicolas Dubois. Le principe marketing d’Esprit Nature est simple : pour chaque bouteille achetée, un arbre sera replanté. L’objectif des Champagnes Dubois est de proposer le seul produit qui arrive à maîtriser son empreinte carbone par son action. Recyclable à 100% ce champagne eco responsable participe au programme de reboisement d’anciennes terres agricoles. Concrètement, après l’achat de la bouteille en magasin, le client retire le film plastifié qui la recouvre, photographie le médaillon d’identification numéroté qui figure sur chaque bouteille et l’envoie sur le site internet dédié de la maison. Il rentre ainsi dans le fichier du producteur qui ensuite plante un arbre au nom du client. Ce dernier recevra alors un certificat de plantation comportant les coordonnées GPS de cet arbre. Il pourra ainsi en suivre l’évolution grâce à une lettre d’information.

Mais au delà de cette opération totalement dans l’air du temps écologique, pour cette cuvée spéciale Esprit Nature, deux vins sont proposés : le Pure Selection et le Tradition. Composé à 50% de chardonnay, 30% de pinot noir et 20% de pinot meunier et dosé à 5gr de sucre, le Pure Sélection est un champagne brut à bulles fines, rond en bouche qui accompagnera parfaitement les produits de la mer. Plus universel, le Tradition sera parfait à l’apéritif.

Joël Chassaing-Cuvillier

 

 

Champagne Delamotte & Salon

 

IMG_6735.JPG

 

Champagne Delamotte blanc de blancs 2012.

Une maison d’exception. Voilà ce qu’est le Champagne Delamotte. Pour cette maison qui a été fondée en 1760 et a traversé les siècles pour produire des vins à l’équilibre parfait avec notamment des vins millésimés qui sont réservés aux grandes années de production.

Faisant désormais partie depuis 1988 de la galaxie Laurent-Perrier, le Champagne Delamotte produit environ sept cent cinquante mille bouteilles chaque années.  Aujourd’hui, c’est le millésime 2012 qui nous est proposé par cette belle maison. Le premier depuis 2008. Elaboré à partir des meilleurs chardonnay de la Côte des Blancs, le Delamotte 2012 intègre des raisins d’Avize, du Mesnil, d’Oger, de Cramant, d’Oiry et de Chouilly. La vinification est réalisée par Michel Fauconnet qui est également le chef de cave des prestigieux Champagnes Salon. Pour ce champagne 100% chardonnay,  le travail des vignerons qui fournissent leurs raisins répond aux plus grandes exigences en terme de taille, de traitements et de soins. Dans le même souci de recherche de la perfection, lors des vendanges, plusieurs séquences de tris sont effectuées manuellement. Ce sont toutes ces étapes successives qui déterminent de la qualité d’un champagne et font de celui-ci un grand vin et ont donné naissance au Delamotte Blanc de Blancs 2012. Avec une robe d’un or très pâle , il se distingue par une montée de bulles d’une extrême finesse qui depuis le fond du verre montent avec vivacité pour créer une sorte de couronne dans sa partie supérieure. Un nez d’agrumes apporte de la fraîcheur qui se confirme par une bouche crémeuse et ronde avec une finale minérale qui se prolonge avec délicatesse. Dosé à 6,5 gr au litre, ce Blanc de Blancs 2012 est un vin de garde qui saura être parfait dans quinze ans.

IMG_6743.JPG

Egalement propriété de la maison Laurent-Perrier, le Champagne Salon est la maison sœur du Delamotte et également conçu sous la direction du chef de cave Michel Fauconnet. Créé en 1920 par Aimé Salon, la marque a été absorbée par Laurent-Perrier en 1988. Champagne d’exception, le Salon est un vin d’un seul terroir, la côte de Blancs, d’un seul cru, le Mesnil-sur-Oger, d’un seul cépage, le chardonnay et d’une seule année sans aucun assemblage. Véritable vin de légende, le Salon ne se présente que millésimé. Quant au dernier né de cette série, le 2008, considéré comme un vin d’exception, il n’est disponible qu’en magnum. Un choix imposé par une petite récolte qui se limite à 8 000 magnums.  Il est clair qu’avec ce vin, c’est une plongée dans l’inconnu du futur mais qui ne peut qu’être une belle surprise dans les années à venir. Il faut se souvenir que ce champagne est le fruit d’un hiver doux, d’un printemps pluvieux et d’un début de mois de juin glacial. C’est sous ces auspices que débute la floraison. Si le mois d’août est parfait alors que le mois de septembre n’est pas parfait. Comme on le voit, il s’agit d’une année compliquée qui au final s’avérera exceptionnelle. Dans l’immédiat, ce Salon 2008 révèle un tempérament énergique et équilibré. Tout en transparence, sa robe jaune pâle/or rappelle un diamant fancy jonquille  tandis qu’en bouche sa longueur laisse éclater des arômes d’agrumes et de brioches toastées. Une délicatesse qui s’appuie sur une minéralité structurelle. Quant à la finesse de ses bulles, elles se font presque oublier pour mettre en avant la perfection de ce vin. Pour ce champagne d’exception, Didier Depond qui est le président de Champagne Salon et de la maison Delamotte, a décidé de le proposer dans une caisse qui, outre le magnum de Salon 2008 comprendra six bouteilles de Salon 2004, 2006 et 2007. Un coffret limité à 8000 exemplaires.

Joël Chassaing-Cuvillier

IMG_6737.JPG

 

 

 

 

 

Whisky live Paris 2019

WHISKYLIVE PARIS 2019.

 

WLP - Plateau.jpg

 

Le Whisky Live est l’évènement international de dégustation qui fait vibrer les grandes capitales de la planète tout au long de l’année. Chaque année depuis seize ans, la France accueille ce salon durant l’automne, et cet évènement parisien n’a jamais cessé de progresser. Il attire chaque année des exposants venus du monde entier et des visiteurs passionnés de malt, mais aussi de rhum et de tous les types de spiritueux. Aujourd’hui, le Whisky Live Paris est incontestablement le plus grand évènement de dégustation de whisky et spiritueux en Europe, et de nombreuses distilleries attendent cette occasion pour dévoiler en avant-première leurs grandes nouveautés, aussi bien aux professionnels de la restauration qu’au grand public. Rien d’étonnant à cela quand on sait que la France est le pays où il y a le plus grand nombre de consommateurs de single malt au monde. Aujourd’hui, le Whisky Live Paris et la Cocktail Street attirent plus de trente mille visiteurs. Ils viennent de l’Europe entière, pour rencontrer les légendes du monde des spiritueux, découvrir de nouvelles marques et de nouveaux produits. Ce ne sont pas moins de 250 marques ou distilleries qui feront déguster les produits classiques comme les nouveautés. Véritable pont entre tradition et modernité, à l’image des spiritueux eux-mêmes, l’évènement explore aussi bien l’histoire, en proposant des single malts des années 1960, que les tendances futures, avec des cocktails réalisés par une nouvelle génération de barman. En 2019, le Whisky Live Paris revient encore plus fort dans un lieu plus pratique d’accès et en adéquation avec cet évènement : la Grande Halle de la Villette. Facile d’accès, pratique pour se garer en voiture, cet espace d’exposition, offre la surface idéale pour cette belle manifestation. JCC

 

Goût du Japon

L1090305.JPG

Goût du Japon.

La rencontre avec un pays comme le Japon passe bien sûr par des séjours afin de mieux appréhender sa géographie et les grands lieux historiques. Mais connaître son artisanat et ses produits agricoles permet de découvrir la richesse culturelle de ce pays si lointain.

Plusieurs organismes et associations facilitent cette découverte en présentant des expositions artistiques comme la Maison du Japon ou l’Espace Densan qui organisent régulièrement des présentations du travail des artisans japonais. Pour les gastronomes, la maison Issé invite des acteurs de la gastronomie japonaise, qu’ils soient producteurs de saké, de sauce soja ou de riz. C’est dans cet esprit que l’on peut rencontrer chez Issé des intervenants des différentes préfectures du Japon avec notamment une présence importante des chambres de commerce locales.

Organisme officiel du Japon disposant d’un immeuble à Paris, la maison de la culture du Japon présente régulièrement des concerts de musique japonaise ainsi que des musiciens japonais qui interprètent des œuvres européennes. Bénéficiant de son statut officiel, elle organise également de nombreuses expositions liées à l’art au Japon à travers les siècles passés comme la prochaine exposition Ôtsue-e qui se déroulera du 24 avril au 15 juin 2019 dans le prolongement de l’année « Japonismes 2018. » Il s’agit de la première exposition organisée en Europe sur l’imagerie japonaise de l’époque d’Edo. Elle révélera, à travers plus de cent vingt œuvres et documents, un art populaire méconnu qui se développa près de Kyoto entre le XVIIe et le XIXe siècle. Les Ôtsu-e ou        « images d’Ôtsu » sont des peintures exécutées au pochoir, qui connurent une grande popularité tout au long de l’époque d’Edo, du début du XVIIe au milieu du XIXe siècle. Elles étaient vendues aux voyageurs et aux pèlerins qui empruntaient la route du Tôkaidô reliant Kyoto à Edo (aujourd’hui Tokyo), et dont la ville d’Ôtsu en est le premier relais.

L1090308.JPG

L’exposition de la maison de la culture du Japon réunira plus d’une centaine d’œuvres particulièrement rares et fragiles : peintures d’Ôtsu, estampes ukiyo-e et peintures d’artistes célèbres du XVIIIe au début du XXe siècle, statuettes et livres illustrés anciens. Provenant de collections privées et de musées japonais, catalans et français, certaines d’entre elles seront dévoilées au public français pour la toute première fois. Dans un autre registre, la maison de la culture du Japon met en avant des opérations créées par de grandes entreprises japonaises comme la présence de kiosque à bento Ekiben dans le hall principal de la gare de Lyon. Dans le même esprit de découverte de la culture du Japon, l’espace Densan propose aux amateurs les mille et une facettes de l’art et de l’artisanat japonais. Ouvert depuis 2016 dans le quartier de l’Opéra, l’Espace Densan a pour but de promouvoir la richesse des multiples créations d’excellence sélectionnées par Densan avec le concours du ministère de l’économie, du commerce et de l’industrie au Japon (METI). Densan met en avant les différents produits de l’artisanat japonais mais également leurs créateurs. L’art de la nacre, le travail du damas, la céramique, les instruments d’écriture, autant de techniques traditionnelles pratiquées par des « trésors vivants » qui perpétuent et transmettent un savoir ancestral. Avec Issé, c’est une approche plus terre à terre du Japon qui nous est proposée. Importateur et distributeur de produits gastronomiques japonais, cette maison invite régulièrement des préfectures japonaises qui viennent faire la promotion de leurs produits régionaux. Située au nord ouest, la préfecture d’Akita avait mis en avant l’excellence de ses 36 différentes marques de sakés qui comptent parmi les meilleurs du Japon. Toujours en gastronomie, Akita offre aux amateurs le riz Komachi qui est une référence nationale tout comme ses sauces soja et ses misos produits par la maison Ishimago Honten. Autant de produits qui bénéficient de l’excellence de l’eau de cette région. Outre ces différents produits culinaires, la région d’Akita est célèbre pour ses objets en laque ou en écorce de cerisier. Grâce à Issé, on a pu découvrir les attraits d’une région moins connue du Japon : Okinawa. Plus au sud dans le Pacifique, l’archipel d’Okinawa est connu bien sûr pour ses plages mais également pour sa boisson Awamori. Différent du saké ou du shochu, l’awamori est un alcool de riz thaïlandais qui est distillé et non brassé comme le saké. Outre cette boisson peu connue , Okinawa est reconnu pour sa céramique typique qui se distingue radicalement des autres productions du Japon. Autre préfecture ou région mise en avant par Issé, celle de Kagoshima. Située à l’extrême sud de l’î le de Kyushu, la ville de Kagoshima est sous la domination du volcan Sakurajima qui crache ses fumées au quotidien. Produits de la mer, viande de bœuf noir kurogyû et de porc noir kurobuta, culture de patates douces satsuma-imo, thé vert de Kagoshima, shôshu honkaku de Kagoshima, fabrication d’un miso local au goût sucré, la préfecture de Kagoshima est particulièrement riche. C’est un véritable résumé de l’art de vivre japonais qui nous est proposé ici. La marque de whisky Mars possède également une distillerie dans cette préfecture. Outre les produits de la terre et de la mer, Kagoshima est un véritable paradis pour les amateurs de Onsen. La proximité du Sakurajima, toujours très actif, alimente les 2 700 sources chaudes et les bains de sable chaud. Alors que le cycle « japonismes 2018 » touche à sa fin, il est toujours possible de se plonger dans l’esprit du Japon en dégustant les produits de son agriculture disponible chez Issé.

Joël Chassaing-Cuvillier

IMG_5799.JPG

 

 

 

 

Une Saint Valentin pétillante

Une Saint valentin sous le signe des bulles.

IMG_5374.jpg

Venue d’outre atlantique, la tradition de célébrer la Saint Valentin s’ancre de plus en plus dans notre pays. Et traditionnellement, c’est avec des bulles que l’on célèbre les évènements festifs. Alors Champagne !

Pour cette occasion, nous vous proposons quelques flacons de Champagne de vignerons indépendants ainsi qu’un crémant de Bourgogne dont la qualité reste toujours présente. Un choix qui permet de rester dans une fourchette de prix raisonnable tout en se faisant plaisir. Pour les champagnes notre choix s’est porté vers des produits « brut nature » à zéro dosage c’est-à-dire sans rajout de sucre. Un choix qui permet d’associer ces champagnes à un repas. Au sein du groupement des Champagne de vignerons, nous avons retenu le brut nature de chez R.Dumont & fils et le Natura 2007 de Charles Clément. Le R.Dumont, issu de parcelles de la Côte des Bar, est à 100% en pinot noir et assemble la récolte 2013 et des vins de 2012. Des bulles fines qui font ressortir l’or de sa robe, un nez frais d’agrumes et d’épices, une bouche où les bulles se font discrètes et mettent en avant la minéralité de ce champagne. Avec un dosage à zéro, il est parfait avec des coquilles Saint Jacques. Son prix de 21€ la bouteille le rend très attractif. Restons avec Champagne de vignerons pour découvrir le Natura 2007 de Charles Clément. Sous cette marque, on retrouve une coopérative de 22 vignerons créée en 1956. Pour ce Côte des Bar récolté en 2007, on retrouve un assemblage de pinot noir, de meunier et de chardonnay sans sucre ajouté. Un nez de senteurs complexes, une bouche ample, minérale et fruitée. Des bulles fines apportent de la vivacité. Un vin qui s’accordera avec de viandes blanches ou un risotto crémeux. Disponible au prix de 30€. Maison familiale fondée en 1978, la maison Gremillet qui s’est développée à l’international, propose des vins brut nature à zéro dosage de sucre dans sa gamme Les Purs. Assemblage de pinot noir et de chardonnay à part égale, le Zéro Dosage offre une belle fraîcheur et un équilibre parfait entre la vivacité et la rondeur. Ecrevisses, coquilles Saint Jacques seront des accompagnements parfaits. Environ 30€.

IMG_5377.jpg

Dans un registre différent, nous accorderons une place au crémant de Bourgogne de chez Veuve Ambal. Vins effervescents de qualité, les crémants offrent des prix situés sous la barre des 10€. Une limite qui convient à des amateurs qui ne peuvent plus s’orienter ver le champagne devenu trop cher pour de nombreux amateurs. Avec le Brut Prestige Veuve Ambal, on trouve un vin effervescent associant le pinot noir, le chardonnay et du gamay. Un nez d’agrume et une rondeur en bouche lui apportent les qualités pour accompagner des plateaux de fromages. 8,90€ la bouteille. Du même producteur bourguignon, on retient également un extra dry rosé Cuvée 1898 Rosé. Vin de fête, il n’a pas besoin de prétexte pour être débouché. Une robe rose pâle, un nez fruité de bonbons d’enfant il s’associe parfaitement avec quelques douceurs comme des calissons ou des biscuits à la cannelle.9€ la bouteille.

Joël Chassaing-Cuvillier.